BABORD+ : une interface de recherche documentaire innovante

Publié le par veilleprobu

Dotées dès 1995 d'un SIGB commun, les 4 universités du site bordelais ont une longue tradition de coopération en matière documentaire. La création du PRES Université de Bordeaux en 2007 a renforcé cette logique de collaboration en l'élargissant aux grandes écoles. En 2010, le projet engagé par les établissements membres fondateurs du PRES autour de la refonte de leur système d'information documentaire a été identifié comme prioritaire dans le schéma directeur quinquennal de l'Université numérique d'Aquitaine. Ainsi, un important travail a été mené pour analyser l'exsitant, redéfinir la notion de SID et scénariser un projet à la fois innovant dans ses outils et réaliste dans sa phase opérationnelle. La première brique de ce projet, réalisée en 2010-2011, est une nouvelle interface de recherche documentaire qui permet de répondre aux attentes des publics tout en intégrant la problématique de fonctionnement en réseau des établissements du site.
La mise en œuvre de BABORD+, nouvelle interface de recherche et d'indexation, répond aux problématiques suivantes :
- la multiplicité et la juxtaposition des outils de recherche : catalogue commun appuyé sur Horizon pour la plupart des établissements et catalogue Superdoc pour l'ENITA, outils de signalement de la documentation électronique propres à chaque établissement, listes tabulées pour certaines ressources (ebooks Cairn ou Numilog par exemple), plateformes de diffusion des ressources numériques (ORI-OAI pour Bordeaux 1, sets Gallica pour Bordeaux 3, etc.)
En front-office, BABORD+ constitue donc un nouveau point d'accès unique à l'ensemble des collections numérique et physiques des établissements.
En back-office, une grande souplesse est laissée à chacun des 7 partenaires du projet en matière de personnalisation, de paramétrage et d'intégration dans leurs sites Internet comme dans leurs environnements numériques de travail.

 

Pour en savoir plus:

 

http://www.enssib.fr/node/3790

Commenter cet article