Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

[Veille] Du bon usage des Moocs

Publié le par veilleprobu

"Les Moocs sont souvent présentés comme la nouvelle révolution du savoir. Beaucoup en vante les bienfaits sans toutefois, me semble-t-il, en questionner réellement les attendus et les effets. À l’image d’un Michel Serres qui dans les années 1950 parlait de la télévision comme d’une révolution censée apporter le savoir dans les foyers, c’est le même type de raisonnement qui, plus de 60 ans après, est associé aux Moocs : ils permettraient de désacraliser le savoir et de démocratiser l’accès aux connaissances. Mais il faut faire attention au miroir aux alouettes !"

Lire la suite : http://blog.educpros.fr/francois-fourcade/2013/11/20/du-bon-usage-des-moocs/?goback=.gde_4510919_member_5809926913824686083#!

Publié dans Formation des usagers

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Christophe Pérales (ADBU) : "Il faut replacer les bibliothèques au centre des pratiques pédagogiques"

Publié le par veilleprobu

"Alors que les nouvelles technologies transforment en profondeur la manière d'apprendre, de se documenter et d'enseigner, notamment dans le supérieur, l’ADBU (Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires) veut faire entendre sa voix. Son président Christophe Pérales, élu en février 2013, revient sur l’importance d’une nouvelle approche pédagogique, et critique un apprentissage du numérique trop centré sur les outils et pas assez sur les usages." (Source : letudiant.fr)

Lire la suite : http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/christophe-perales-president-de-l-association-des-directeurs-et-personnels-de-direction-des-bibliotheques-universitaires-adbu-il-faut-replacer-les-bibliotheques-au-centre-des-pratiques-pedagogiques.html

Publié dans Services aux publics

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Nous avons tué notre Internet

Publié le par veilleprobu

"Derrière leurs écrans, j’en entends certains répondre: «Mais c’est bien pour ça que je ne suis pas sur Facebook, si vous trouvez ça pas bien, vous avez qu’à ne pas y aller, personne ne vous y oblige.» Gnagnagnagna. Le vrai problème, c’est que ce fonctionnement n’est pas propre à Facebook, il s’est répandu comme la petite vérole sur le bas-clergé du Net. Les esprits chafouins qui se targuent de ne pas être prisonniers de Facebook utilisent peut-être un moteur de recherche nommé Google. Et bien sachez que Google vous fournit également des résultats personnalisés. Avant, Google s’appuyait sur son fameux algorithme à base de pageranking (une page vers laquelle beaucoup de sites avaient fait un lien était valorisée). Nous avions tous les mêmes résultats, dans le même ordre en fonction d’une pertinence universelle. Et puis, Google s’est dit que deux personnes qui tapaient la même recherche n’attendaient peut-être pas les mêmes résultats." (Source : slate.fr)

Lire la suite : http://www.slate.fr/monde/80483/nous-avons-tue-notre-internet?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=nous-avons-tue-notre-internet-slate-fr

Partager cet article

Repost 0

[Veille] L'Etat contribue "à l'érosion des droits fondamentaux des lecteurs"

Publié le par veilleprobu

"L'Association des bibliothèques de France vient d'apporter son soutien à l'amendement de la députée Isabelle Attard. Ce dernier proposait d'instaurer une différenciation entre les livres numériques réellement téléchargés et ceux découlant d'un achat en système propriétaire. En clair, Apple et Amazon contre les solutions interopérables..." (Source : ActuaLitté)

Lire la suite : http://www.actualitte.com/usages/l-etat-contribue-a-l-erosion-des-droits-fondamentaux-des-lecteurs-46603.htm

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Propriété numérique et génération insupportable

Publié le par veilleprobu

"Nous sommes en 2013. Le Cloud Computing est devenu la norme de la quasi-totalité des pratiques connectées, à l'échelle de l'individu, des entreprises et des organisations. La matérialité de l'acte d'achat se dissout complètement au grand profit des "vendeurs" qui disposent seuls de la copie originale des biens culturels pourtant dûment acquittés, copie sur laquelle ils demeurent libre d'effectuer toutes les modifications d'usage qu'ils souhaitent (ajout de DRM - verrous numériques -, limitation du nombre de terminaux sur lesquels profiter de nos achats, limitation des droits de prêt, revente impossible, etc.)" (Source : affordance.info)

Lire la suite : http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2013/11/propriete-numerique-generation-insupportable.html

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Les bibliothécaires en France et au Québec: étude des concordances et des différences du métier

Publié le par veilleprobu

"La présente étude a été menée conjointement par Réjean Savard, professeur de bibliothéconomie à l'EBSI de Montréal, et par Christian Ducharme, ancien directeur des services informatiques de la bibliothèque municipale de Lyon. Elle présente les résultats d'un questionnaire distribué auprès de nombreux bibliothécaires français et québécois afin d'évaluer les concordances et les différences du métier dans chacun de ces deux états. Les résultats se font selon deux méthodes : les différences et concordances par moyenne, et les différences et concordances par rang de priorité." (Source : crieurspublics.blogspot.fr)

Lire la suite :http://crieurspublics.blogspot.fr/2013/11/les-bibliothecaires-en-france-et-au.html

Publié dans Affaires générales

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Le partage non-marchand ne doit pas faire l’objet d’une compensation et c’est la Hadopi qui le dit !

Publié le par veilleprobu

"La Hadopi a lancé depuis le mois de juillet des travaux sur la faisabilité d’une rémunération proportionnelle du partage (RPP), à propos desquels j’avais déjà eu l’occasion de m’exprimer. L’approche retenue me paraissait particulièrement dangereuse et biaisée dans la mesure où elle semblait revenir à nier le fait que certains échanges en ligne d’oeuvres protégées s’exerçaient dans une sphère non-marchande, alors que celle-ci doit être reconnue et constituer le périmètre d’une démarche de légalisation de ces pratiques, comme le préconise notamment La Quadrature du Net." (Source : scinfolex.com)

Lire la suite : http://scinfolex.com/2013/11/22/le-partage-non-marchand-ne-doit-pas-faire-lobjet-dune-compensation-et-cest-la-hadopi-qui-le-dit/

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Les réseaux sociaux scientifiques, la visibilité et l’open access

Publié le par veilleprobu

"J’ai participé, le 19 novembre, à la journée d’étude des correspondants IST (CorIST) de l’InSHS. Je n’ai pu assister qu’à une partie de la journée mais ce que j’ai pu voir, notamment la table-ronde sur Wikipédia comme outil de la valorisation de la recherche, était intéressant et fera j’espère l’objet d’un compte rendu. On trouvera un cadrage des thèmes traités ici. Au-delà du constat d’un usage intensif de ces outils il est vrai très divers, deux enjeux transversaux apparaissent. Les réseaux transforment et à priori améliorent la visibilité des chercheurs ainsi que celle des travaux dont ils ont besoin pour poursuivre et étendre leur activité. A travers cet enjeu de la visibilité, c’est aussi celle de l’accès libre aux publications qui est en voie de transformation, non sans contradiction avec les politiques poursuivies par nos tutelles pour développer l’Open Access notamment par le biais de Hal." (Source : rumor.hypotheses.org)

Lire la suite : http://rumor.hypotheses.org/3390

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Pour une meilleure visibilité de la recherche française 1/3 : Accès aux données sur la recherche

Publié le par veilleprobu

"Cet article rend compte d’une enquête en trois volets que nous avons menée pour comprendre d’où venait le manque de visibilité et de lisibilité de la recherche française. À défaut d’avoir pu tout couvrir, l’enquête nous a menés sur la voie de l’open data, mais pas au sens où on l’entend traditionnellement en science : ce qui nous intéresse ici ce sont les données sur la recherche récoltées par les administrateurs, et non pas les données scientifiques produites par les chercheur/ses. Cette distinction, qui devrait sauter aux yeux dès notre premier article, est reconnue notamment du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Nous vous souhaitons une bonne lecture, en espérant ouvrir un chantier qui nous emmènera loin !" (Source : deuxieme-labo.fr)

Lire la suite : http://www.deuxieme-labo.fr/article/acces-aux-donnees-sur-la-recherche/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=acces-aux-donnees-sur-la-recherche

Partager cet article

Repost 0

[Veille] Pourquoi nous risquons de perdre les clés de notre savoir en misant tout sur le numérique sans protéger les bibliothèques

Publié le par veilleprobu

« Atlantico : Au terme d'un contentieux vieux de huit ans, la justice américaine a donné son feu vert jeudi à Google pour son projet de numérisation de millions de livres. Un juge a estimé que ce projet représente une "utilisation équitable" (fair use) au regard de la législation sur les droits d'auteur. Cette affaire renvoie à la conférence « Activate » organisée en juillet par le Guardian à Londres, durant laquelle le « père » d’internet Vint Cerf s’est vu demander comment il voyait l’avenir des bibliothèques. Ce à quoi Il a répondu que la manière dont les données numériques seront stockées et transmises aux générations futures était une question qui l’inquiétait profondément. D’où viennent les réserves émises par Vint Cerf ? Le numérique n’est-il pas censé assurer la pérennité des informations stockées ? Dans le cas de Google, on parle d'une vingtaine de millions de livres... » (Source : atlantico.fr)

Lire la suite : http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-risquons-perdre-cles-notre-savoir-en-misant-tout-numerique-sans-proteger-bibliotheques-michael-dandrieux-824551.html

Publié dans Politique documentaire

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>